frendeitptrues
eergex

Moustiques et poissons dorés 

Le célèbre prédicateur Anglais, Charles Surgeon, ayant passé un hiver dans le Midi, en rapporta cette curieuse observation : Les moustiques, dit-il, se multiplient dans les étangs et les réservoirs si nécessaires aux jardins de Menton. Il serait possible de pécher les larves et de les détruire. Un de nos amis a placé dans ses étangs des poissons dorés, qui ont bientôt tranché la difficulté en dévorant ces larves. Qui ne préférerait ces jolies créatures aux malfaisants moustiques ? Dans le domaine spirituel aussi, l’on ne détruit pas ce que l’on remplace Pour faire disparaître les mauvaises pensées et les tentations, il n’y a qu’un moyen : leur substituer la réflexion, la prière et l’activité bonne

Cela suffit...

C’est le soir, très tard. Monsieur le pasteur continue de travailler dans son bureau. Soudain, le téléphone sonne. Qui cela peut-il être ? Il décroche. Allô, oui ! J’écoute… oui, c’est bien moi. Ah ! C’est vous Monsieur le journaliste. Mais non, vous ne me dérangez pas. Ne me dites rien, je sais pourquoi vous m’appelez. C’est sans doute pour le sujet du culte de dimanche. C’est toujours une bonne idée d’inscrire cela dans vos colonnes. Je vous remercie beaucoup. Oui, Monsieur le pasteur, vous ne m’avez pas téléphoné dans la journée, et comme le journal doit être terminé d’ici une heure, je me suis permis… Alors, pouvez-vous me donner le sujet de ce dimanche ? Il est très simple. C’est le thème du psaume 23 : l'’Éternel est mon berger. Bon ! je note L’Éternel est mon berger. C’est tout ? Bien sûr ! L’Éternel est mon berger. Cela suffit. Je vous remercie. Excusez-moi encore du dérangement. Le lendemain, quel ne fut pas l’étonnement du pasteur de lire dans le journal, le thème de la prédication ainsi formulée: L’Éternel est mon berger, cela suffit. Après une première exclamation, le pasteur décide de garder ce sujet pour le sermon. L’Éternel est mon berger, cela suffit. Que nous faudrait-il de plus ! Le psaume ne dit-il pas sensiblement la même chose. L’Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien. Quand nous sommes guidés par le berger le plus excellent, nous irons dans les meilleurs pâturages. Si nous entrons et restons dans la famille de Dieu, nous rencontrerons son propre Fils. Il se présente à nous comme le bon berger qui donne sa vie pour ses brebis. Que pouvons-nous encore espérer de meilleur ? L’Éternel est mon berger… et cela suffit !

Riche propriétaire 

Un riche propriétaire, retiré des affaires, avait invité un de ses amis chrétiens, pour lui faire admirer ses domaines. Il lui montra sa belle maison, et le hameau voisin qui portait le nom de ses ancêtres. Il désigna une immense forêt en déclarant : « elle m’appartient ». - « Et ces prairies, et ces labours qui s’allongent dans la vallée ? »- « A moi aussi. J’ai acquis tout cela par un travail acharné »

Le chrétien ne regardait plus la campagne. Il n’écoutait même plus son ami. Au bout d’un moment de silence, il se tourna vers lui : « Tu as donc de grandes richesse sur la terre. Mais qu’emporteras-tu ? Tu sais bien qu’au moment où Dieu t’appellera à quitter ce monde, tu ne pourras rien prendre avec toi de tout ce que tu ma montré ». L’homme baissa la tête. Le chrétien continua

« Et pourtant, tu emporteras quelque chose: le fardeau de tes péchés. De ce fardeau Dieu veut te débarrasser. Le sang de son Fils a été répandu pour cela ». L’homme riche se mit à pleurer. Sur quoi pleurait-il. Sur ses péchés ? Sur ses biens qu’il faudrait bientôt laisser ? Dieu le sait. Quatre mois plus tard, il mourrait. Il n’avant rien emporté.

Un dicton rappelle à juste titre que « les chemises des morts n’ont pas de poches ». La vie est un voyage dont Dieu seul mesure la longueur. N’est-il pas extraordinaire que tant de personnes ne se soucient même pas de savoir où il doit se terminer ?

vue.jpg

Connaître Dieu

Chants de Yann Fontaine

TopChrétien

.

Ouvrez vos cœurs

Marche Jésus.net